Retour à la "Page d'Accueil". Aller aux Randonnées

Chapelle de Sotta

Curiosités

Oriu de CanniMeules à huile

A travers ces curiosités régionales à découvrir à pied si possible, vous découvrirez l'histoire de l'île par l'architecture.



Dés le VIe millénaire avant J.-C., les abris sous roche , tel celui de Canni furent aménagés par l'homme pour y habiter.
Par le nombre et l'importance de ses vestiges mégalithiques, monuments funéraires et habitations, la Corse du Sud est un haut lieu de la préhistoire.
C'est au IIIe millénaire, avec la découverte du cuivre, que le paysage s'est enrichi de coffres, dolmens et menhirs. Mille ans plus tard, à l'âge du bronze, apparaissaient alors les "Torri", des structures en pierre séche que l'on retrouve souvent groupées en villages fortifiés, les "castelli".

Dès la fin du XIe siécle,avec la présence pisane, la paix s'installe monentanement en Corse pour deux siècles.Les Pisans reconstruisent le réseau des paroisses, les pévanies et élèvent des centaines de chapelles rurales.
Ces édifices ont une nef unique et une abside semi-circulaire voûtée en cul-de-four et orientée à l'est.Exemple de la chapelle de Montilati.

Quatre vingt dix les tours de défense, qui servirent aussi de postes douaniers et d'amers aux bateaux, furent bâties par les Génois dans les marines corse à partir de 1530: la République étendait à l'île le système de vigilance déjà en vigeur sur le pourtour du littoral méditerranéen pour se protéger contre les incursions des pirates barbaresques.Tour de Roccapina,de ...

Tout au long des siécles, un seul impératif a dicté les pricipes de l'architecture traditionnelle corse: se protéger toujours se protéger.Qu'elle soit de "maître" ou "paysanne", la "casa" du village est une maison toujours en granite excepté à Bonifacio dans la zone de calcaire.
Les bergers et ruraux possédent des habitations plus modestes, qu'ils utilisent de façon saisonniére selon le calendrier agricole.
Exemples d'habitat traditionnel:

les abris sous roche "oriu"(utilisé sur le parcours de transhumance des troupeaux)
Refuge " u baraccone"ou habitation isolée dans la region de Bonifacio.
Les fours à pain familiaux: le samedi, on cuisait le pain pour la semaine.
Autres curiosités naturelles: " Tafuni" ou roches naturellement scultées par l'érosion. les cascades d'eau vives et bien sur les fabuleuses plages de sable blanc.


Les moulins à vent furent implantés dans la pointe sud de l'île: on en compte encore cinq, hors d'usage, dont trois autour de Bonifacio.
Les moulins à eau, eux se situent bien évidemment le long de petit cours d'eau (Sotta et Manacia)
Et les moulins à traction animale comme celui de Pianottoli-Caldarello ou du Stella d'Oro à Bonifacio

On raconte aussi une drole d'histoire sur le "droit de cuissage" : La Légende d'Orso, Seigneur nommé Ursulamano.

La source de ce texte provient de la collection: Corse de Sud du Guide Gallimard


Sites Préhistoriques

 

site de Tappa Les premiers habitants de Corse, baptisés Mégalithiques à cause des pierres géantes qu'ils avaient l'habitudent de dresser (Allées de terres levées de Palaghju près de Sartène.) sont dits aussi "Torréens" pour les tours qu'ils bâtissaient.( Castellu de Cucuruzzu en Alta Rocca). Ces hommes préhistoriques entre 5500 et 1500 av.J.C.ont aussi construit les sites de:




Chapelles Romanes

 

Chapelle de Montalati-Chapelle de San Quilico di Montilati: chapelle romane de style pisan, avec sa neuf unique voûtée et une toiture actuelle de teghje (lauzes)
-Chapelle de Sotta
-Chapelle de Chera: édifice pré-romane de Sant'Agostino de granite rose et de calcaire passablement délabré est trés ancien (VIIe siécle)
-Chapelle de Pruno
-Eglises de Sotta, Figari, Caldarello





Oriu de Canni"Oriu" Abri sous roche

 

L'Oriu de Cannis, véritable maison de schtroupfs ou lutins. Enorme bloc pointu, où quelques pierres viennent clore une vaste salle naturelle.Oriu de chera

 

 

L'Oriu di Chera,qui dominant le centre du village, appartient à la famille du "Barbu di Chera",célégre improvisateur de chansons.






"Tafuni"Rocher granitique

roches ou pierres naturellement scultées par l'érosion





Four à pain de Sotta

Fours à pains

Four de Pianottoli Caldarello

Le samedi, on cuisait le pain pour toute la semaine; selon la tradition, un bébé ne devait pas naître un vendredi sinon le pain manquait et le four restait froid.



"Baracconi"Baraconi de berger

 

Autour de Bonifacio, les baracconni, sorte de Bories que l'on trouvent dans le Luberon, sont conçus pour être des abris, des locaux de stockage ou des remises pour les jardiniers cultivant les parcelles autour et même des habitations temporaires.


On rencontre aussi des "tramizi",murs délimitant les parcelles dont la hauteur servait à protéger les culture contre le vent.

Les "scarpi", autres murets preservant contre les eaux de ruissellement entourant même certains oliviers.


Bergeries

 

Entre Giannucia et San Gavino, le massif de Cagna est parsemé de bergeries dont la plupart sont en ruine. Cependant il en reste encore à:Bergeries de Bitalza




Cascades

 


 


 Cascades de San Gavino.
La terre corse est sillonnée d'innombrable cours d'eau.
La nature a aménagé des vasques et cascades veritable invitation à la baignade et source de détente.
De torrent tumultueux pendant l'hiver, les eaux limpides deviennent fleuves tranquilles et havres de paix en saison estivale.




Tour de Figari

Tours Génoises

tour de bonifacioTour de Caldarello

Tours d'Olmeto, dite aussi tour de Furnellu (nom de la plage).Elle domine, assise sur de gros blocs de granite, un site magnifique bordé de crique tranquilles Tours de Caldarello ou tour de Capitello : au sud de la tour, le marais de San Giovanni recouvre probablement l'ancien port de Ficaria dont parle le géographe Ptolémée au IIe siècle aprés J.-C.




Moulins à farine de céréales

 Meules à huiles  

Moulin à eau typique:

Un bief en amont, améne l'eau dans une conduite forcée, terminée par une trompe, munie d'une vanne d'ouverture.
L'eau est projetée sur les "cuillers" de la roue, qui, par un axe vertical, entraine une meule horizontale à grains.
Les ruines de quelques moulins:
Mulinu Novu, Mulinu Lastreto, Mulino Gallucci, Mulinu Cucciarella
bordent encore les rives de l'Orgone, de Sotta à Vacca.
ou bien à San Gavinno et à Monacia d'Aullène.

 


La Légende d'Orso



"L'Histoire d'Ursalamanu vient de ce que les seigneurs avaient ce que l'on appelait au continent "le droit de cuissage".

Quand deux jeunes gens se mariaient, la femme devait passer la premiére nuit avec le seigneur. Et quand deux jeunes se mariaient sans se soumettre à cet usage, il les faisait tuer ou il les tuait lui-même.
Ursalamanu avait son château sur une hauteur, près de Montilati, à la limite entre la commune de Sotta et celle de Figari.
Alors, un jour il y avait un jeune qui s'appelait Piupetu: il était meunier. Sur l'Orgone, il y a encore des moulins"......!!!?.
(extrait: " à suivre" )

Pour savoir la suite de cette étonnante légende des lieux, il faut lire:
"CONTRA SALVATICA Légendes et contes de Corse du Sud" par Mathée GIACOMO-MARCELLESI édition EDISUD.




Pour quelques renseignements complementaires
Informations à : mg.jardipays@wanadoo.fr

Retour à la "Page d'Accueil". Suite des Randonnées